Quelques détails à connaître sur les remboursements médicaux

Face à l’augmentation des dépenses de santé, les prestations fournies par la Sécurité Sociale ne cessent de se réduire. Disposer d’une mutuelle santé performante, qui prend en charge les versements complémentaires, devient une réelle nécessité. Mais quels remboursements sont proposés par une complémentaire santé? Le choix d’une mutuelle dépend le plus souvent de vos besoins. Voici quatre points à surveiller plus particulièrement.

1. Le remboursement des soins optiques

Si vous avez besoin de lunettes ou de lentilles de contact, ou encore si vos enfants en ont besoin, il est judicieux de souscrire une assurance santé complémentaire à renforcement optique. En effet, les remboursements optiques effectués par la Sécurité Sociale sont très faibles. Il s’agit pourtant de dépenses de santé indispensables, dans la mesure où il nest pas possible de renoncer à bien voir!

Lentilles et lunettes relèvent dune technologie de pointe, qui revient cher. Par ailleurs, la vue évoluant, il faut assez régulièrement changer le type de correction. La plupart des porteurs de lunettes optent à terme pour des lentilles, qui offrent un confort visuel et une esthétique supplémentaires ; elles nécessitent plusieurs rendez-vous chez l’ophtalmologiste, que votre mutuelle prendra en charge. Des lunettes d’appoint demeurent nécessaires et il n’y a aucune raison de lésiner sur la qualité des verres (traitement anti-reflets, verres ultra-minces), ni sur l’esthétique de la monture.

A ces raisons de choisir une complémentaire santé s’ajoute le coût élevé d’éventuels soins correctifs relevant de la chirurgie au laser.

2. Le remboursement des prestations dentaires

Les soins dentaires constituent un autre pôle important de dépenses de santé, pour vous et votre famille. Les enfants nécessitent souvent des soins d’orthodontie qui sont mal pris en charge par la Sécurité Sociale. On évalue en moyenne à 1500 euros les soins orthodontie, 500 euros au maximum étant remboursés par la caisse d’assurance maladie.

Une mutuelle dentaire se révèle indispensable, par ailleurs, pour le remboursement des implants et des prothèses. La Sécurité Sociale rembourse les prothèses à hauteur de 70% du tarif conventionné, soit 107 euros pour un coût réel pouvant aller jusqu’à 800 euros. Le coût dun implant est en moyenne de 1300 euros (la Sécurité Sociale ne rembourse rien). On voit combien il est important de disposer dune complémentaire et dun contrat proposant un renforcement dentaire. Certaines mutuelles prennent en effet en charge la quasi totalité des soins et lon na plus alors à hésiter.

3. Le remboursement des médicaments

Alors que les médicaments ont longtemps été remboursés de façon correcte par la Sécurité Sociale, ce nest plus le cas, avec de plus en plus de produits déremboursés. Même pour les médicaments qui sont encore remboursés, le taux est souvent faible, selon leur classement : il s’échelonne entre 15% pour les médicaments jugés « à service médical faible » et 65% pour ceux jugés à « service médical majeur ».

Une mutuelle à 100% vous garantie une bien meilleure prise en charge de vos frais de médicaments. Il ny a en effet aucune raison de ne pas se soigner et de ne pas bénéficier des médicaments qui vous font du bien, même si votre affection est jugée bénigne et relève de produits mal remboursés.

4. Le remboursement d’une cure thermale

Les cures thermales peuvent dans certaines affections (rhumatismes, affections pulmonaires, allergies, etc.) se révéler dune grande utilité. Néanmoins, la prise en charge par la Sécurité Sociale est minimale. Les frais dune cure étant élevés, de nombreuses personnes hésitent à en profiter, ce quelles n’auraient pas à faire si elles bénéficiaient dune couverture grâce à la souscription dune complémentaire santé.

Une cure nécessite un suivi médical, remboursé à 70% du tarif conventionnel par lAssurance Maladie. Cette dernière verse aussi un forfait thermal, à hauteur de 65% du tarif forfaitaire vos dépenses médicales. Or, ce sont souvent les dépenses non médicales (transport, hébergement) qui reviennent cher : elles ne sont prises en charge que partiellement et sous conditions de revenus.

Face à cette situation, les mutuelles proposent des contrats complémentaires permettant de bénéficier selon le cas dun remboursement supplémentaire sous forme de pourcentage du tarif conventionnel ou encore dun forfait spécial pour cure thermale. Les prestations varient sensiblement dune mutuelle à l’autre et il faut donc bien les comparer avant de souscrire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *